Amour du coeur & Piège de l’émotionnel

Posté par N. ΣnTγﻛ le 9 janvier 2013

Ci-dessous vous pouvez lire mon raisonnement sur la différence entre l’Amour du cœur et l’amour émotionnel.

Le but de tout cela est en finalité d’aider à ce que nous voudrions tous :

Pouvoir comprendre ce qu’est le véritable Amour (je ne parle pas de l’amour « parfait », mais du véritable état qu’il donne).

 

L’émotionnel  

Il est ce que représentent toutes les émotions, qu’elles soient positives ou négatives.
La colère, la peur, l’euphorie…

Cet état fait parti de nous tous (de notre Ego), et nous ne pouvons pas y échapper, à moins de l’occulter complètement, ce qui vous ferait devenir comme une bombe à retardement, accumulant encore et encore jusqu’à exploser.

Il est d’ailleurs souvent amusant et bénéfique à petite dose, mais devient très vite vraiment embêtant si il est excessif ; non pas parce qu’il nous fait avoir peur, ou être en colère, mais parce qu’il nous voile de ce que nous voulons vraiment, peu importe la situation.
Il nous empêche d’écouter notre « Soi intérieur » (notre intuition ; ce que nous voulons vraiment).

Il est très intéressant de constater le comportement paradoxal de l’enfant envers l’émotionnel, comparé à l’adulte.
Ayant une expérience de vie et une constitution physique différente, il y est à la fois moins sensible, et plus en proie à lui.
Son jugement est neuf, et souvent dénué de la complexité émotionnelle et culturelle que s’est forgé l’adulte tout au long de sa vie.

Ce qui signifie que de part sa construction psychologique plus récente et donc moins endoctrinée, l’enfant est moins enclin à être mentalement manipulé pour être emmené à un état émotionnel excessif dans des situations complexes.
Cependant, son raisonnement intellectuel moins performant ne lui donne pas la compréhension et le contrôle nécessaire à une parfaite autonomie mentale ; ce qui le rend, en contrepartie, plus en proie à des excès émotionnels « primaires et momentanés » (colère, hyperactivité, euphorie, etc.).

 

 

Le plus grand piège de l’émotionnel pour un adulte, se situe dans l’Amour.
En effet, comprenez que cet émotionnel est une drogue à laquelle chaque individu est plus ou moins sensible.
De ce fait, il se mêle aux désirs profonds et l’individu tombera dans le piège, en croyant qu’il aime telle ou telle personne, alors qu’elle n’est le fruit que d’une émotion ou d’un attachement excessif.
Nous constatons alors, de plus en plus de couples faire surface et se séparer rapidement, en pensant qu’ils ne s’aiment simplement plus, alors qu’ils ne se sont parfois jamais véritablement aimé ; ressentant simplement, depuis le début, une « émotion amoureuse » l’un envers l’autre.

Apprendre à contrôler ses émotions et écouter son cœur (et lui faire confiance !) est le premier pas pour se sortir du calvaire de l’émotionnel auquel nous sommes tous confronté avec plus ou moins de force, suivant nos vie et notre subjectivité.
Le meilleur moyen réside selon moi dans le fait d’étudier la « vision de la vie » du partenaire désiré, pour savoir si il/elle nous correspond réellement. Sans buts communs, ou « vision de la vie » commune, une relation amoureuse ne pourra rester que d’ordre émotionnel.

 

 NB : Le sucre est de la pure essence pour le moteur émotionnel. Toute consommation de sucre entraine une hausse de l’émotion, quelle qu’elle soit. Chez l’enfant, l’effet est démultiplié pour deux raisons :

  • Son corps physique plus léger, plus petit, traduit une sensibilité plus grande pour une même dose de sucre, qu’un adulte.
  • Son manque de raisonnement intellectuel qui le laisse plus en proie à des émotions primaires et momentanées.

En résumé, donner du sucre à un enfant ou un shoot à un adulte, c’est la même chose : une drogue dure.

 

 

L’attachement
Là aussi, les gens confondent énormément l’Amour et l’attachement. Bien entendu, les deux peuvent êtres ressentis en même temps.
En fait, quand nous ressentons l’Amour, nous ressentons indéniablement l’attachement, à cause de notre culture qui nous a programmé ainsi.
En l’occurrence, l’attachement peut être ressenti sans l’Amour.
Simplement, il n’amène de façon directe ou indirecte qu’à la souffrance, tandis que l’Amour, lui, n’apporte que le bonheur et la Volonté.L’attachement est simple : Nous voulons toujours être avec une personne (ou un objet, ou un lieu). Quand nous en sommes séparés, nous ressentons un manque. Parce que l’émotionnel est bien une drogue, et l’attachement en est l’effet de manque.
Quand une personne, un objet, ou un lieu vous « manque », sachez que ce qui vous manque en réalité, est l’émotion qui en est procurée en leur présence. Cette émotion vient de la projection que vous recevez d’eux, en vous.
L’Amour du cœur
Il est ce que nous voulons au plus profond de nous. Contrairement à ce que les gens pensent, l’Amour en lui-même n’a rien avoir avec la souffrance, et il est constant.
Il est très difficile, voir impossible, de ressentir uniquement cet Amour avec notre conjoint(e) ou les membres très proches de notre famille, pour la simple raison que notre culture nous a programmé à la jalousie, à l’attachement, à la possessivité.
Beaucoup croient que ces états sont naturels ; ceci n’en n’est rien. C’est une des raisons pour lesquelles nous disons que

« l’Homme nait bon et heureux, c’est la société qui le rend mauvais et malheureux ».

Et oui, même (et surtout) au niveau de l’Amour, la société nous a tous plus ou moins corrompu, suivant notre sensibilité à chacun.

L’Amour du cœur peut nous faire aimer de façon « Inconditionnelle » une personne. Nous ressentons que nous ne voulons que son bien être, et sa sécurité. Nous pourrions même sacrifier notre propre vie sans hésitation pour une personne que nous aimons avec le cœur.

Bien sur, la difficulté n’est pas de ressentir cet Amour, car la plupart d’entre nous l’avons au moins ressentis une fois.
En l’occurrence, la difficulté est de ne ressentir QUE cet Amour, débarrassé de l’émotionnel excessif engendrant l’attachement et d’autres souffrances.

Là, se trouve le réel bonheur dont nous rêvons tous.

Laisser un commentaire

 

Thatgirls |
Droitdevivre |
Comment fonctionne mon monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Emia.koulikoro
| Comcept
| Blogdesuivicfamarzy