L’Injustice du Karma

Posté par N. ΣnTγﻛ le 9 janvier 2013

Le Karma, une « Bonne loi injuste »

L’injustice du Karma

J’ai constaté de très nombreuses fois dans mes recherches, qu’il est souvent mentionné un référent « karmique » à la situation de X individu.

En effet, nous pouvons étudier le principe du Karma dans plusieurs idéologies du monde entier, notamment dans le Bouddhisme.

Cette loi qui semble universelle, réside dans une logique de « Cause & Effet ».
A première vue, cela semble tout à fait « juste » voir naturel dans le fonctionnement de l’univers.

Ce principe de Cause & Effet fait même parti des 7 Principes Hermétiques Universel (voir l’article « les 7 principes hermétiques »), qui sont les « lois mécaniques » de l’Univers.

Cette loi de Cause & Effet, est ce qu’on peut appeler la « résonance », ou de façon plus terre à terre, « le retour du bâton ». Cette loi est valable dans toutes les dimensions de l’univers. Mais elle est purement énergétique.
Dans les dimensions supérieures, nous ressentons la vie En Nous. Ce qui implique que si on fait du mal à un être, nous sentons, en nous même sa souffrance.
La « vague d’énergie » nous revient toujours au museau.

Mais en réalité, le Karma est bien différent de cette loi.
Techniquement, nous ne pourrions pas vraiment savoir pourquoi le Karma existe dans notre réalité.
Mais ce qui est certain, c’est que cette loi repose dans le même principe que la loi de Cause & Effet, mais de manière incomplète, car Individualiste.

En effet au lieu d’être « mécanique » elle est plutôt « indirecte », reposant sur un système qui ne semble pas terminé.

Pour donner un exemple, un individu qui en tue un autre, va être pris pour seul responsable du meurtre suivant cette loi.
Alors qu’en réalité, il n’est pas Seul responsable de son acte ; mais c’est l’ensemble de sa vie : son éducation, sa culture, son vécu, etc. qui y ont également contribué.

La bonne raison de l’existence du Karma

Personnellement, je trouve tout de même que cette loi a sa raison d’être, dans un cadre d’apprentissage.
La raison me semble évidente :

C’est grâce à elle que nous pouvons expérimenter la vie dans tous ses aspects. Imaginez vous un instant que votre âme, avant de s’incarner, puisse choisir d’elle-même la vie qu’elle va avoir. Nous vivrions tous dans un paradis total, ce qui ne nous apprendrait rien…

Grâce au Karma, nous expérimentons également tous les aspects de la souffrance.

Sortir de la loi du Karma

Bien-entendu, toute personne ayant une certaine partie de son conditionnement religieux (par son éducation et/ou sa culture) en rapport avec le Karma, aura, ne serait-ce que dans son émotionnel, une sorte de « respect divin » pour elle.

Mais nous arrivons maintenant à la fermeture de l’école de terre Gaïa. Et en tant qu’individus conscients de notre nature, nous n’avons tout bonnement plus besoin de cette loi, étant donné que nous ne nous réincarnerons pas ; du moins, pas en fonction d’elle.

Ce qui signifie que nous pouvons, en toute conscience, la déclarer comme odieuse (comme la dette publique !) et la renier une bonne fois pour toute.

Laisser un commentaire

 

Thatgirls |
Droitdevivre |
Comment fonctionne mon monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Emia.koulikoro
| Comcept
| Blogdesuivicfamarzy